Le Focus stacking


Focus stacking (empilement d'images)

La profondeur de champ, permet d'obtenir bien souvent un joli bokeh (flou d'arrière plan) qui permet de mettre en valeur le sujet photographié. Plus la profondeur de champ est petite, plus le bokeh est grand.


Voici un exemple pris sur un phasme où l'on voit très bien les yeux nets mais le reste du corps flou :

Si nous désirons avoir une photo de cet insecte entièrement nette, peu importe quelle combinaison de longueur focale, d'ouverture et de taille du capteur utilisé il y aura toujours une limite à la profondeur de champ qui ne peut être contournée.  
Donc si vous voulez une profondeur vraiment massive de champ, ce que vous avez besoin est une série de photos de la même scène, toutes prises à différents points focaux. Celles-ci peuvent ensuite être assemblées en utilisant une technique connue sous le nom de focus stacking (empilement d’images).

Voici le résultat d'un empilage d'images (focus stacking) utilisant plus d'une vingtaine d'images comme celle ci-dessus avec pour différence sur chacune d'elle le point focal.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire